Ethereum : Zoom sur ce qui fait de l’ Ethereum une crypto pas comme les autres

Depuis quelques années, le secteur des cryptomonnaies connaît une concurrence ardue compte tenu de la diversité de monnaies virtuelles présentes. Si le Bitcoin constitue la cryptomonnaie la plus populaire, l’Ethereum fait aussi un boom considérable. Qu’est-ce qui pourrait expliquer cette évolution ? Voici tout ce qu’il faut savoir sur l’Ethereum et son succès.

Une « cryptomonnaie » avec un objectif autre que d’une monnaie !

L’Ethereum est une monnaie virtuelle particulière avec un objectif bien précis. En tant que blockchain, elle constitue une technologie permettant le stockage et la transmission de données sans organe central de contrôle. Tout ceci se fait en toute transparence et sécurité.

L’Ethereum permet le développement de Dapps ou applications décentralisées. Elle se différencie des autres monnaies virtuelles comme le Bitcoin qui, lui, se focalise uniquement sur le paiement de pair à pair. C’est donc dans le but d’apporter des solutions pour compenser lacunes du Bitcoin qu’elle a été créée en 2015 par Vitalik Buterin.

Un projet qui attire des entreprises sérieuses pour travailler avec la technologie Ethereum

L’univers de la monnaie virtuelle Ethereum est particulièrement dynamique. Il faut dire que cela est notamment lié à la multiplicité des projets mis en place et qui engagent une forte communauté de développeurs.

Ces derniers conçoivent alors des applications sur Ethereum et les dédient aux entreprises de divers secteurs. On peut citer entre autres la finance, le divertissement, le cloud ou encore l’immobilier, etc. Ce sont des entreprises qui se retrouvent dans les fondamentaux de l’Ethereum notamment en termes de vitesse et d’évolutivité.

Une technologie qui n’hésite pas à casser les codes pour pérenniser son projet

L’Ethereum est une blockchain qui n’hésite pas à casser les codes pour pérenniser son projet. C’est d’ailleurs ce qui fait sa particularité. Cela se justifie notamment par le nombre illimité d’ether qu’elle offre et la façon dont les blocs sont créés.

L’Ethereum accorde principalement des frais de transaction aux validateurs au lieu de récompenser les mineurs pour les blocs qui sont créés. En plus, il faut ajouter que cette monnaie virtuelle cryptée supprime les coûts associés au mining grâce au système dit de la proof-of-stake.

Comment marche l’Ethereum ?

Ethereum est une plateforme et un système d’exploitation open-source qui permet aux développeurs de créer des applications décentralisées (dApps). Il utilise la technologie blockchain et possède une crypto-monnaie appelée Ether.

L’Ethereum tire son mode de fonctionnement principalement de celui de Bitcoin. Cependant, il est plus complexe, car il mène vers la construction d’applications plus délicates. L’Ethereum marche sur la base de la création de smart contract s’exécutant de manière automatique sur le réseau et sur des modalités prédéfinies.

L’ether, la principale composante de l’Ethereum est émise par le protocole lui-même et non par une banque ou un autre organisme. En plus, elle est mise en circulation via le minage.

Quel est le but de l’Ethereum ?

L’objectif principal d’Ethereum est de permettre aux gens de créer et d’utiliser une application décentralisée sans se préoccuper de l’interférence de parties extérieures, de la corruption des chefs de projet ou des attaques de pirates informatiques. La décentralisation a également le potentiel de supprimer d’autres barrières qui ont été créées par les frontières gouvernementales ou géographiques.

Comment avoir des Ethereum ?

Il est assez simple d’avoir des Ethereum. Généralement, il est question de les acheter par carte ou par virement bancaire. Cependant, vous pouvez vous procurer des Ethereum via des plateformes d’exchange ou chez certains courtiers agréés. Il existe aussi des plateformes étrangères où les citoyens français peuvent acheter des ETH. C’est le cas notamment de Coinbase disponible en diverses langues dont le français.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur telegram
Retour haut de page